+33 (0) 3 20 74 03 24

À l’heure du digital et du content marketing, nous sommes en droit de nous poser la question de l’utilité d’une charte éditoriale et de sa création. De prime abord, son intérêt paraît aussi indispensable que dans un contexte de stratégie marketing classique. En effet, que l’on parle à ses potentiels clients et acheteurs à travers un magazine papier, une affiche publicitaire ou un article de blog, il est essentiel pour un rédacteur de connaître la manière de s’exprimer à l’écrit, en accord avec la communication de l’entreprise. Toutefois, une charte éditoriale dédiée aux contenus sur internet comporte quelques spécificités. Le contenu éditorial d’un site web ou d’un blog doit, dans l’idéal, correspondre aux exigences de Google et du référencement naturel pour être visible, accessible aux internautes.

Charte éditoriale : définition

La charte éditoriale est le document de référence qui liste les règles de rédaction des contenus d’une entreprise. Elle donne des indications précises à destination des rédacteurs, afin que ces derniers s’expriment au nom de la société et pour elle, dans le respect de ses valeurs et de son essence. Cette charte doit également prendre en compte la cible principale et les cibles secondaires, pour assurer une communication fluide et efficace. Une charte éditoriale peut être conçue pour donner des directives de rédaction sur les contenus de communication externe (billets de blog, livres blancs, posts sur les réseaux sociaux, newsletters…) mais aussi de communication interne (journal ou blog d’entreprise, à destination des employés).

Quel lien entre charte éditoriale et charte graphique ?

La charte graphique, destinée aux graphistes, détermine les règles de mise en forme, de tout ce qui concerne l’aspect visuel d’un site web et de l’identité visuelle de la marque (palette de couleurs, logo, typographie, pictogrammes, zoning de pages…). Il est assez courant d’unifier la charte éditoriale et la charte graphique en un seul et même document car certaines parties semblent liées ou se faire écho. En plus du fond et de la manière d’écrire, la charte éditoriale donne également des indications sur la forme que doivent prendre les textes. Cela concerne les règles typographiques, les polices, les couleurs utilisées, etc.

Que contient une charte éditoriale ?

La charte éditoriale, qui peut être nommée charte rédactionnelle, sert d’outil d’aide à la production de contenus, en accord avec la stratégie de contenu, la stratégie de communication, la ligne éditoriale du site et l’identité de marque. Dans tous les cas, quelle que soit l’orientation du projet éditorial ou la thématique du site web, le contenu d’une charte éditoriale doit contenir un certain ensemble de règles de rédaction pour aider les rédacteurs web à élaborer des contenus de qualité et assurer une homogénéité entre eux.

Une charte éditoriale bien rédigée pour le web détermine :

  • L’identité de marque ;
  • La ligne éditoriale ;
  • Les objectifs de communication ;
  • Le style rédactionnel ;
  • L’arborescence et les rubriques du site ;
  • La stratégie éditoriale, corrélée avec la stratégie SEO ;
  • La structure éditoriale ;
  • La gestion des images d’illustration.

Comment rédiger une charte éditoriale pour le web ?

Les consignes de rédaction données dans la charte s’adaptent aux consignes de Google afin que les contenus en ligne soient optimisés en SEO. L’intérêt est que les potentiels visiteurs du site puissent trouver le contenu facilement à travers les requêtes tapées dans le moteur de recherche. Les textes doivent donc être d’une qualité rédactionnelle irréprochable, répondre aux questions des internautes et plaire aux robots crawlers qui participent au classement des sites internet dans les résultats de recherche.

Nous revenons sur les points cités dans la liste ci-dessus afin de donner plus de précisions et offrir un guide de rédaction web qui aidera le responsable éditorial ou le directeur de la publication à rédiger une charte éditoriale.

Identité de marque

À la simple lecture des contenus, les internautes doivent pouvoir se faire au moins une idée du style et du niveau de gamme de la marque, s’ils ne la connaissent pas. En fonction du ton utilisé, du niveau de langage, du vocabulaire, de la manière dont vous vous adressez aux lecteurs, vous délivrez une certaine image. Il faut absolument que l’image de marque soit identique à la personnalité de celle-ci.

Ligne éditoriale

C’est ce qu’on appelle communément le « fil rouge thématique ». C’est l’angle de communication par lequel vous abordez vos contenus : quel est l’objectif de cet ensemble de textes ? Sont-ils à visée informationnelle ? Commerciale ? Donne-t-on des conseils ou fait-on juste état de l’actualité ? La ligne éditoriale détermine également les médias sur lesquels vous faites passer vos messages : sites internet, blogs, réseaux sociaux, articles, vidéos, livres blancs…

Objectifs de communication

Ils sont à déterminer en amont de la ligne éditoriale car ce sont ces objectifs qui permettront de prendre des décisions sur les consignes éditoriales à appliquer. Pour connaître vos objectifs de communication, il suffit de se poser les bonnes questions : pourquoi je souhaite créer des contenus ? Quelle(s) cible(s), quelle audience je veux toucher ? Quel message je souhaite faire passer ? Quels atouts de mon entreprise je veux mettre en lumière ? Est-ce que je veux me démarquer de mes concurrents ? Etc.

Style rédactionnel

Il est important de déterminer la façon dont vous allez vous exprimer auprès de votre audience. Le style de rédaction des contenus web varie selon les caractéristiques de vos cibles et des médias utilisés pour communiquer. La charte doit également préciser dans cette partie la tonalité de l’écriture, le niveau de technicité du vocabulaire à utiliser ou encore les termes à proscrire dans l’ensemble des contenus produits.

Arborescence et catégorisation

Vos internautes doivent pouvoir accéder facilement et rapidement aux contenus qui les intéressent. Il s’agit alors ici de construire le menu du site avec ses différentes catégories (rubriquage) et de définir l’arborescence des pages, afin de créer des cocons sémantiques ou clusters thématiques. Cette partie donne aussi des consignes sur la rédaction propre à chaque template de pages : homepage, pages institutionnelles, pages e-commerce, articles de blog…

Stratégie SEO liée au content marketing

Afin d’orienter encore plus précisément la rédaction de vos textes, il est nécessaire de choisir les mots-clés stratégiques autour desquels rédiger et qui apporteront de la visibilité (grâce à un bon positionnement) et du trafic à votre site internet. Le rédacteur web réfléchit aussi à une stratégie de maillage interne favorable au SEO.

Structure éditoriale

Au sein d’un template de page, le rédacteur ou la rédactrice web doit connaître le squelette du texte à produire : combien de titres et intertitres ? Combien de mots au minimum ? Y a-t-il une introduction ou un chapô ? Les paragraphes doivent-ils être organisés d’une façon particulière ?

Images et autres médias

Un contenu de grande qualité inclut généralement le « mix média », c’est-à-dire la diversification des contenus proposés au sein même d’une page : texte, images (illustrations, infographies…), vidéos, etc. La charte éditoriale, en complément de la charte graphique, précise ici comment publier ces autres types de contenus dans le corpus de texte et comment les optimiser de manière SEO friendly.

Pour conclure

La charte éditoriale est en quelque sorte la carte d’identité d’une marque (en e-commerce ou dans l’éditorial) qui communique d’une seule et même voix à son audience, souvent multiple. Elle rassemble les membres d’une entreprise sous des valeurs communes, avec une façon de les communiquer uniforme. Rédiger une charte éditoriale pour le web ou pour la communication classique (print, pub tv…) soulève donc les mêmes enjeux, en cherchant à créer une relation entre l’entreprise et les lecteurs, les internautes ou potentiels clients.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]