+33 (0) 3 20 74 03 24

Le Growth Hacking est un terme désignant la combinaison entre des techniques d’automatisation du travail et du marketing. Il définit des méthodes pour mettre en place une stratégie marketing en utilisant des outils permettant de gagner en temps de productivité.

Associé au SEO, nous parlons alors de méthodes pour mettre en place une stratégie de développement du trafic naturel d’un site en nous basant sur des astuces et des outils permettant d’obtenir des résultats rapidement et à coût réduit. Le SEO est alors un levier actionné par le Growth Hacker, au même titre que pourrait l’être une campagne de newsletters, de liens sponsorisés et d’actions sur les réseaux sociaux.

Avec une logique empirique, le Growth Hacker va chercher des méthodes, souvent innovantes, pour obtenir des résultats rapides sur du gros volume. La définition d’un objectif, qui sera la clé de toutes les décisions du growth hacker, est primordial. Un pourcentage d’augmentation, une catégorie à positionner, un retour sur investissement à atteindre…les choix sont nombreux mais l’objectif doit être identifié avant tout lancement de stratégie.

Nous allons vous présenter ici 5 méthodes de Growth Hacking pour votre stratégie de référencement naturel.

 

1. Détection de nouvelles opportunités

Le SEO commence par analyser et travailler les bons mots clés et les expressions sur lesquelles un site peut obtenir du trafic qualifié.

Nous allons ici nous concentrer sur une technique pour identifier rapidement les mots clés qui peuvent rapidement générer du trafic sur votre site, en nous basant sur les performances Search Console :

Opportunités en SEO

Positions sur la deuxième page :

Vous connaissez l’adage « si vous souhaitez cacher un cadavre, mettez-le sur la deuxième page de Google ». Cette deuxième page est pourtant très intéressante et il ne faut pas l’oculter totalement ! Les mots clés en 11ème, 12ème, 13ème ou 14ème position ont parfois besoin d’un petit push SEO pour passer sur la première page et ainsi voir leur trafic augmenter !

Exporter vos expressions, et filtrer vos mots clés par position supérieur à 10 mais inférieur à 15. Identifier les pages qui se positionnent sur ces mots clés et optimiser les ! Il est souvent plus rapide de passer de la 11ème position à la 9ème, que de passer de la 3ème position à la première !

 

CTR sur la première page :

Deuxième hack : Vérifier le taux de clic de mes annonces dans Search Console, et modifier ma balise title et/ou ma meta description en conséquence. Nous observons parfois qu’un mot clé est à la 1ère ou 2ème position mais que son taux de clic n’est pas optimal. Le SEO ne s’arrête désormais plus à la position, mais va jusqu’à vérifier le taux de clic observé sur une annonce ! Voici notre méthode

Exporter les expressions et filtrer celles qui apparaissent dans les 3 premiers résultats de Google.

Identifier les pages qui se positionnent et vérifier que les meta descriptions ou que les balises Title reflètent bien l’intention de recherche. Vous pouvez également estimer selon l’industrie visée une exigence de taux de clic selon la position (un mot clé générique peut être satisfaite de 3% de taux de clic à la troisième position, un mot clé Marque doit minimum obtenir 35% des clics en première position…par exemple).

En travaillant vos meta descriptions, meta données et titles, vous pouvez rapidement favoriser le taux de clic sur vos annonces, sans forcément augmenter sa position.

 

Google Alert sur votre marque

Restez informé des nouvelles tendances de recherches associés à votre marque ! Recevez un message dès qu’un utilisateur publie une information avec le nom de votre marque et assurez vous qu’une page existe sur votre site pour répondre à cette requête, si celle-ci est intéressante.

Par exemple, si un influenceur teste votre destination ou l’un de vos produits, obtenez une alerte sur votre boite mail qui vous donnera l’URL de l’article, et créez une page sur votre site retraitant de l’actualité.

 

2. Création automatisée de pages

Attention, nous parlons ici de Growth Hacking, qui peut avoir un impact sur la qualité des pages du site. L’objectif ici est d’obtenir du volume de trafic, sur des pages avec un minimum de qualité. Une analyse plus précise de chacune de ces pages permettra d’améliorer leur qualité a posteriori.

Growth Hacking et SEO

Voici des astuces pour créer un template standard de pages, optimisé SEO, en renseignant les éléments suivants :

 

  1. Une balise H1 reprenant le terme stratégique détecté
  2. Un Fil d’Ariane reprenant votre page d’accueil, le chemin de catégorisation de la page et enfin le terme stratégique détecté. Ce fil d’Ariane doit respecter les critères Schema.org
  3. Une balise self canonicale
  4. Si ce travail de Growth Hacking est réalisé dans plusieurs langues, les balises Hreflang correspondantes
  5. Un balisage sémantique, à définir plus précisément dans la partie ci-dessous avec le contenu
  6. Ajouter du contenu personnalisé et unique, avec une méthode automatisée

 

3. Création de contenu automatisé via le Content Spinning

La création automatisée de nouvelles pages peut cependant ne pas avoir tout l’impact SEO souhaité si elle ne s’accompagne d’une générateur de contenu. Pour que le site ne soit pas pénalisé par Google en créant des pages et du contenu de mauvaise qualité, il est important d’être particulièrement vigilant sur ce point et d’éviter à tout prix de la duplication de contenu.

Ce problème se pose dès lors que notre site propose des milliers de pages. Comment faire pour générer ce contenu de qualité suffisante pour obtenir des résultats SEO sur ces pages, sans avoir recours à une intervention humaine à chaque fois ?

Le secret ici a un nom : Le Content Spinning !

Cette technique est utilisée très souvent par de très gros sites générant des milliers de nouvelles pages par mois, ce qui rend la création de contenu humainement impossible. Il s’agit alors de créer un ensemble de règles générant des contenus prédéfinis à l’avance et de manière aléatoire afin d’éviter une duplication de contenu. Le Content Spinning, qui se nomme également « Générateur de contenu pivoté » doit être réfléchi et réalisé de manière très précise afin que le contenu généré soit clairement lisible et intéressant par et pour par les internautes et les robots des moteurs de recherche.

Voici un exemple concret d’une phrase en spinning sur une page catégorie de produits, à compléter bien sûr :

{Retrouvez|Découvrez|Voici|Profitez de|Nous vous présentons|} {notre page|notre catégorie|notre gamme|notre sélection} [Nom de l’expression ciblée par la page].

En résumé, le content spinning est très long à mettre en place car il doit être suffisamment réfléchi pour couvrir tous les cas de création de pages. Il s’agit d’une stratégie sur le long terme. Mais une fois mis en place et validé, il vous permettra de gagner un temps très précieux.

Attention, mal maitrisée, cette technique peut être désapprouvée par Google qui l’associera à du black hat, et potentiellement avoir des conséquences néfastes sur votre référencement.

Un soin très particulier doit être accordé à chaque logique de phrase, à chaque matrice.

A utiliser à vos risques et périls et soyez toujours vigilants sur la qualité des contenus générés.

 

4. Optimisations de vos balises SEO

Pour l’optimisation de vos balises Titles, à des fins de Growth Hacking, nous conseillons d’utiliser ces patterns :

Title : [Expression ciblée] – [Catégorie] – Nom du site

Bien sûr, ces termes doivent être traduits si le contenu est disponible dans une langue différente du français.

Meta description : Nous vous conseillons ici un système de spinning pour vos meta descriptions, reprenant différents scénarios. Le plus important étant :

  • D’avoir un verbe d’action en début de phrase
  • D’afficher l’expression visée
  • De mettre un avant un argument versus votre concurrent
  • De conclure par un point d’exclamation
  • De ne pas dépasser les 150 caractères

Nous pouvons donc imaginer ce type de meta descriptions :

[Découvrez/Profitez/Retrouvez] notre page [Nom de l’expression visée]. Faites confiance à l’expertise de [Nom de la société] !

 

Vous obtiendrez ainsi une multitude de possibilité de meta descriptions. L’analyse de leur performance vous permettra de les améliorer, en utilisant des mots clés plus parlant pour votre communauté ou des termes qui inciteront plus au clic. L’objectif ici est d’avoir une meta description visible et qui favorise le clic.

 

5. Netlinking : Liens brisés

Netlinking et growth hacking

Une alerte sur les outils de netlinking et l’envoi d’un mail vers le propriétaire du site

Il est possible de configurer sur les outils de netlinking, comme ahref, un système d’alertes à chaque fois qu’un lien existant pointant vers votre site n’est plus accessible.

Cela peut être lié à une suppression de la page, du lien (si lien obsolète par exemple) ou à une refonte avec changement d’URLs. En ayant cette information, vous avez la possibilité de contacter le site via son formulaire de contact (ce process peut être automatisé par Zennoposter notamment) et lui demander de mettre à jour le lien.

Rapide et facile à mettre en place, cela vous permet de garder votre capital de liens, qui évolue régulièrement sur internet !

En conclusion

Le growth hacking fait parti de nos métiers de SEO. Il est là pour mettre en avant des astuces techniques et des outils innovants qui permettent de réaliser rapidement des optimisations pour un résultat court terme. Le volume peut cependant être au détriment de la qualité, alors veillez à bien définir votre objectif principal, et à tester, tester et retester avant de valider une méthode.

L’analytics doit être au cœur de vos optimisations !

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question sur une stratégie de Growth Hacking pour votre site internet.