+33 (0) 3 20 74 03 24

Si vous êtes vous aussi plongé dans la jungle du SEO, ou bien que vous débutez, vous êtes sûrement confronté à cette question : quelles sont les solutions qui vont me permettre de gérer plus sereinement l’optimisation de mon site ? La solution la plus évidente consiste à vous conseiller de vous adjoindre nos services. Mais si vous êtes de ces entêtés qui veulent se débrouiller seuls, voici quelques plugins qui pourraient vous aider.

Yoast SEO

Yoast SEO est l’un des plugins SEO WordPress les plus populaires. Avec plus de cinq millions de téléchargement, il est incontournable pour gérer et optimiser votre stratégie SEO. Si vous le connaissez pas (ce qui serait étonnant), voici quelques unes des fonctionnalités les plus intéressantes de ce plugin gratuit :

  • Optimiser les zones chaudes SEO (title, meta-description)
  • Monitorer votre maillage interne
  • Créer un plan de site XML
  • Optimiser votre fil d’ariane
  • Créer et modifier votre fichiers.robots.txt

En fait le plugin va vous permettre de gérer à la fois des optimisations pour tout le site et des optimisations plus localisées pour chaque articles ou pages par exemple.

Comment fonctionne le plugin

Après avoir installé le plugin (gratuitement), vous trouverez une zone d’administration pour toutes vos pages et articles. Dans cette zone, vous pourrez définir des balises de titre personnalisées, des méta descriptions, des balises canonical. Également intéressant : la fonctionnalité qui vous donne un score d’optimisation de la page selon un mot-clé cible. C’est un bon indicateur mais il ne faut pas le voir comme une vérité absolue car l’analyse reste assez basique et va se concentrer sur des points pas forcément primordiaux pour le SEO : placement de mots clés, nombre de liens sortants, densité de mots clés…

Voyez cet indicateur comme un bon indicateur de l’optimisation sémantique de votre contenu mais sachez prendre du recul pour ne pas rester cantonné à ce score d’optimisation. Sinon le SEO serait une discipline bien trop simple…

Dernier indicateur : le score de lisibilité qui va surtout analyser la facilité de lecture théorique de votre article en analysant la longueur des phrases, la taille des paragraphes, etc. C’est plus pour une approche UX que pour une vraie optimisation SEO mais ça peut-être utile pour rendre votre contenu digeste.

WP Rocket

Un autre grand classique du SEO : WP Rocket, la référence en matière de cache et de WebPerformance. Ce plugin, bien que payant (environ 50€) est une valeur sûre pour résoudre tous vos problèmes de temps de chargement et de Webperformance. Après l’avoir installé sur votre back-office, vous pourrez gérer une multitude de points d’optimisation :

  • Mise en cache des ressources
  • Minification des fichiers CSS et JS
  • Lazy Load

En fait, à part une partie vraiment dédiée à la compression des images et à leur modification dans des formats moins gourmands en délai de chargement (WebP par exemple), c’est réellement le plugin qu’il vous faut. Les gains, tant sur mobile que desktop, sont souvent spectaculaires et dans 90% des cas, cette solution sera suffisante dans votre quête de gain de temps de chargement.

Starbox

A l’heure où le Google EAT devient une préoccupation pour bon nombre de sites, le plugin Starbox est une réponse solide à ces enjeux. Assez simple d’utilisation, il vous permet de créer des “author box” sur vos contenus pour crédibiliser vos contenus. Vous pourrez ajouter une photo de profil, rédigé une petite bio et indiquer vos réseaux sociaux. Autant de signes positifs envoyés à Google pour légitimer votre prise de paroles sur le sujet.

Voici quelques plugins à installer sur votre navigateur web pour vous faciliter la vie :

Link Redirect Trace

Super plugin gratuit qui s’avère vite indispensable quand on travaille dans le SEO. Sur une seule interface, le plugin va vous livrer une multitude d’informations :

  • Code retour de la page affichée
  • Détail des balises NoIndex, Index
  • Typologie de liens (Dofollow ou Nofollow)
  • En-tête HTTP

Le plugin devient utile pour suivre les redirections d’une page (notamment dans le cadre d’une refonte) et pour vérifier l’indexabilité d’une page. A adopter de toute urgence si ce n’est pas encore fait.
Cas d’utilisation : vérifier les redirections (en cascade par exemple) sur une page pour optimiser votre plan de redirections.

Wappalyzer

Également gratuit, ce plugin pourrait bien s’avérer comme le plus utile si vous souhaitez connaître tout d’un site web. En arrivant sur le site que vous souhaitez auditer, le plugin vous livrera des informations précises sur :

  • Le CMS utilisé
  • Les widgets et solutions de tracking utilisés
  • le type de serveur
  • la base de librairie JS
  • le type de base de données

Utile, notamment quand vous travaillez en agence pour renseigner un client qui ne connaîtrait pas en détail toutes ces informations.
Cas d’utilisation : connaître le type de serveur utilisé par le site pour préparer des règles de redirection dans le cadre d’une migration.

SEO Quake

Une petite bombe SEO qui va vous faire gagner un temps précieux dans l’analyse de votre site et des pages les plus stratégiques. Sur une seule interface, vous allez trouver à peu près ce qu’il vous faut en terme de SEO :

  • Détail des balises chaudes (titles, meta-description, canonical…)
  • Analyse du balisage sémantique
  • Analyse du fichier robots.txt, sitemap, balises lang, schema.org
  • analyse du maillage interne et des backlinks
  • n-gramm présents sur la page

Ce plugin est utile notamment pour vous éviter de fouiller dans le code pour trouver les réponses à vos questions (par exemple sur les balises) et parce qu’en 5 onglets, vous aurez une analyse assez complète d’une page web.
Cas d’utilisation : savoir si une page a bien une canonical, une meta-description, un balisage sémantique suffisant ou des données structurées.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]