+33 (0) 3 20 74 03 24

Si vous êtes responsable SEO chez l’annonceur, vous vous êtes sûrement demandé comment améliorer le SEO de votre site web. Vaste sujet, qui peut paraître déroutant si vous ne savez pas par quel bout le prendre. Voici quelques éléments de réponse pour vous guider dans l’optimisation de votre site.

Avant toute chose, abordons une lapalissade : si vous faites du SEO, c’est avant tout pour vos utilisateurs, vos buyers persona (coeur de cible, cibles principales, secondaires…) ! Il faut donc en premier lieu réfléchir à ce que vos cibles sont susceptibles de taper comme requêtes dans un moteur de recherche et comprendre leur intention de recherche pour vous positionner sur celles-ci. Cette compréhension des attentes clients vous permettra d’éviter l’écueil qui guette tout SEO chez l’annonceur : prioriser des termes de recherche trop techniques, qui ne parlent pas du tout au “commun des mortels”. C’est un travail assez chronophage mais essentiel pour positionner en première page votre site sur le bon panel de mots clés.

Soyez toujours user centric

Il existe de nombreuses possibilités et il vous incombe de sélectionner les plus légitimes et de les regrouper en silos sémantiques, de façon relativement cohérente pour créer une arborescence simple et compréhensible par un crawler (et un internaute). Dans votre recherche de mots clés, soyez pragmatique et posez-vous la question suivante : sur quels mots clés mon site doit-il être présent pour me permettre de toucher toutes mes cibles marketing ? Par exemple, si vous travaillez pour une entreprise de volets roulants sur la métropole lilloise, quels sont les requêtes que vos prospects seraient susceptibles de taper ? “Volets roulants Lille”, “installateur volets”, “Changer mes volets roulants”…

N’hésitez pas à varier les typologies de mots clés (génériques, semi-génériques, longue traîne) et à envisager les requêtes utilisateurs sur différents prisme : référencement local (mot clé + ville), requête informationnelles (notion de “comment”), transactionnelles (notion de “prix”) ou beaucoup plus génériques (nom du produit)…

Une fois votre prisme sémantique défini, quantifiez l’importance de celui-ci. L’idée est ici d’associer des volumes de recherche à des mots-clés, afin de prioriser certains silos sémantiques ou certains mots clés. En dernière lecture, challengez votre “priorisation SEO” avec une “priorisation marketing” : avoir un gros Volume de Recherche sur un mot clé ne signifie pas forcément que c’est le mot clé le plus stratégique pour vous car si vous ne transformez pas sur celui-ci (taux de conversion trop bas), vous allez générer du trafic, mais du trafic non-qualifié qui n’est pas suffisamment qualitatif pour faire grimper votre C.A.

Faites une analyse SEO de la concurrence

Maintenant que vous avez une idée assez claire des mots clés à cibler et de votre arborescence, prenez du recul et allez auditer votre concurrence ! Le web (et de surcroît le SEO) n’est ni plus ni moins qu’un catalyseur de la concurrence : si vous ciblez un mot clé, vous ne serez pas le seul ! Des dizaines de concurrents (in)directs seront déjà positionnés sur celui-ci et seront potentiellement des obstacles à votre succès. Il faudra donc prendre le temps de regarder comment vos concurrents se positionnent sur ces mots clés, comprendre le maillage interne de leur site, décryptez leur arborescence, analyser le profil de liens des pages stratégiques, etc..

Cette analyse va vous permettre de mettre une notion de temporalité sur votre priorisation de mots clés : vous serez en mesure de quantifier le temps que cela vous prendra de vous positionner convenablement sur les mots clés les plus stratégiques pour votre activité. Et à fortiori, de comprendre toutes les actions SEO à mettre en place pour rivaliser convenablement avec ces concurrents.

Voici quelques astuces pour vous aider dans cette tâche :

  • Analyser 3 concurrents (2 concurrents directs et un mastodonte pour identifier ses best practices)
  • Analyser le profil de lien des pages les plus stratégiques
  • Analyser le maillage interne des plages stratégiques à l’aide d’un outil de crawl
  • Analyser le balisage sémantique des pages stratégiques
  • Analyser l’optimisation sémantique du contenu stratégique

Donnez de l’amour à votre SEO

Dernière phase de votre projet pour optimiser le SEO de votre site, l’approche onsite ! Vous savez quels mots clés cibler, comment votre concurrence les travaille, il ne vous reste plus qu’à mettre en place les optimisations techniques qui vous permettront de pousser vos contenus et pages stratégiques. Le sujet est suffisamment large pour faire l’objet d’un article à part entière mais voici quelques optimisations SEO essentielles pour vous aider :

  • Maximiser le nombre de liens internes vers vos pages les plus stratégiques
  • Mettez les pages les plus stratégiques en haut de votre arborescence (en catégorie ou sous-catégorie)
  • Optimisez vos balises titles en y intégrant le mot clé que vous ciblez
  • Intégrez du balisage sémantique dans votre page avec une seule balise <h1> et plusieurs balises <h2>
  • 1 page = 1 contenu = 1 mot clé ! C’est la règle qu’il ne faut jamais transgresser
  • Evitez le contenu dupliqué
  • Remplissez vos balises meta Description (utile pour accroître le Taux de clic)
  • Soignez vos WebPerf en limitant le poids de vos fichiers ou les appels serveurs vers ces ressources (voir notre infographie sur les tendances SEO 2020)
  • Vérifiez que la version mobile de votre site est bien identique à la version desktop (notamment sur les contenus)

Bonus : n’oubliez pas le netlinking

C’est l’un des grand pilier du SEO et il serait dommage de s’en priver : mettez-en place une stratégie de netlinking ambitieuse ! Par ambitieuse, nous entendons une approche netlinking qui vous permette de rivaliser avec vos concurrents en terme de création de liens chaque mois, avec un apport de notoriété et un volume de linkjuice au moins équivalent. Voyez le netlinking comme une validation par un tiers de votre expertise sur les mots clés que vous ciblerez. Si un crawler détecte ce lien, il le considérera comme tel et apportera plus de poids à votre site dans ses résultats de recherche. Et cela créera également de nouvelles opportunités de crawl qui feront gonfler votre budget crawl de façon “artificielle”.

Quelques outils de référencement (gratuits) pour vous aider :

[Total : 1   Moyenne : 5/5]