hello@open-linking.com     +33 (0) 3 20 74 03 24

Google est le moteur de recherche omniprésent, la référence pour répondre à toutes les requêtes. Dans une époque ou l’éco-responsabilité prend tout son sens, que les gestes pour la préservation de la planète se multiplient, les moteurs de recherche s’adaptent pour vous proposer des alternatives vertes. Ils sont trois aujourd’hui à se distinguer sur le marché. Tour d’horizon des moteurs de recherche alternatifs qui font du bien à la planète et à ses habitants.

Consommer autrement, rechercher autrement

Si les habitudes de consommation sont remises en question, une prise de conscience sur les émissions des gaz à effet de serre (à hauteur de 10%) produites par l’utilisation d’Internet est elle aussi en train d’avoir lieu.  C’est pourquoi de nouvelles tendances, jusque dans les moteurs de recherches, commencent à se faire connaître du grand public.

Désireux de limiter le plus possible leur impact sur l’environnement, ces nouveaux moteurs de recherche écologique prônent la recherche responsable. S’il n’est pas encore question de détrôner Google et ses 93% de parts de marché (source Web Rank Info), ces moteurs proposent une alternative en transformant l’automatisme de la recherche en une action utile.

Trois moteurs de recherche écolo

  • Ecosia.org : pour la reforestation

Depuis dix ans, Ecosia.org a pour objectif de replanter des arbres dans des régions particulièrement touchées par la déforestation. 80% des bénéfices générés par les recherches en ligne sont attribués à des campagnes de reboisement au Burkina Faso, au Pérou ou à Madagascar. Pour une complète transparence sur les investissements financiers et le nombre d’arbres plantés, les rapports d’activités sont accessibles au grand public. L’action environnementale d’Ecosia ne s’arrête pas là puisque son data center n’est alimenté que par des sources d’énergie renouvelables. Des efforts remarqués par les internautes, puisque Ecosia apparaît désormais dans la liste des moteurs de recherches alternatifs à Google.

  • Ecogine.org, l’Ecological Search Engine

Créé en 2008 par des étudiants de PolyTech Nantes, Ecogine.org se présente comme un moteur de recherche associatif. 10 % des recettes collectées par l’affichage des publicités sont reversées à des associations solidaires choisies par l’Internaute. Ici aussi, l’hébergeur d’Ecogine remplit des conditions strictes soumises à une charte écologique. Pas de climatisation dans les Datacenter par exemple et l’électricité utilisée provient d’énergies renouvelables.

  • Lilo, le dernier né

moteur de recherche liloParmi les moteurs de recherche alternatifs, Lilo.org fait figure de nouveau-né.  Créé en 2014, le moteur prône des valeurs solidaires et reverse 50 % des revenus générés par l’affichage des publicités à des associations. Le concept se veut ludique : chaque nouvelle recherche se matérialise par une nouvelle goutte d’eau dont la valeur dépend des publicités affichées sur la page. Lilo soutient de très nombreux projets : de la SPA à Sea Shepherd France en passant par des campagnes de scolarisation ou de reforestation dans le monde c’est, une fois encore, à l’Internaute de décider où ira son don.

Vraiment écologiques ces nouveaux moteurs ?

Si ces moteurs de recherche prônent une utilisation plus responsable d’Internet, ils cherchent avant tout à compenser les émissions de CO2 en s’engageant auprès d’associations environnementales ou citoyennes. C’est là où se joue toute la différence avec les moteurs de recherches « classiques ». Car, côté algorithme, ce sont les mêmes ! Ecosia et Ecogine utilisent ceux de Yahoo! et de Bing quand Lilo s’appuie sur Google. En utilisant ces moteurs de recherche alternatifs, vous prenez le partie d’aider une association ou une cause. Pas un géant à s’enrichir un peu plus.

Les moteurs de recherches classiques sensibilisés

Pour autant, Google et consorts se mobilisent de plus en plus pour répondre aux questions environnementales. Greenpeace a lancé l’opération #clickclean et procède à un état des lieux des principaux acteurs d’Internet quant à leur utilisation des énergies polluantes. Google a d’ores et déjà décidé d’utiliser 100% d’énergie renouvelable pour diminuer son impact écologique.

 

[Total : 1    Moyenne : 5/5]