+33 (0) 3 20 74 03 24

En septembre dernier, Google annonce l’arrivée de nouveaux attributs de liens, « sponsored » et « UGC », et crée un petit séisme dans le monde du SEO. Quatorze ans après la mise en place du « nofollow », le géant américain décide de modifier la perception des attributs par les algorithmes. Faut-il s’en inquiéter ou attendre de voir les premiers changements, s’ils ont lieu ?

« Today, we’ve announced two new link attribute – « sponsorised » and « ugc »- that join « nofollow » as ways to identify the nature of links ». Google, 10 septembre 2019

À quoi sert l’attribut « nofollow » ?

Petite piqûre de rappel. L’attribut rel= »nofollow » posé sur les liens <a href> est une directive donnée aux robots de Google. La traduction « ne pas suivre » est on ne peut plus claire quant aux intentions de cet attribut. Initialement prévu pour lutter contre le spam dans les commentaires de blog ou de forum, Google s’en est rapidement servi pour détecter les liens sponsorisés ou les publicités. Les liens en « nofollow » ne contribuent pas directement à optimiser le positionnement d’un site dans les premières positions des SERP puisqu’il n’est pas pris en compte par les robots.

Après bientôt quinze ans de bons et loyaux services, l’attribut « nofollow » s’entoure de nouveaux arrivants pour le suppléer. Autre changement et non des moindres, il sera même réinterprété par les robots de Google l’année prochaine.

Nouveaux attributs de liens : qui sont-ils ?

Ils sont donc deux à avoir fait leur rentrée en septembre dernier.

  • L’attribut rel= »sponsored » : son but est d’identifier les liens sponsorisés ou les publicités.
  • L’attribut rel= »ugc » (User Generated Content) : il stipule que le lien a été créé par un utilisateur, sans visée publicitaire.

Ces deux nouveaux indices vont aider les robots de Google à affiner son classement donc, son interprétation des types de liens postés.

Et pour envoyer encore plus d’informations à Google, il est possible de combiner deux attributs entre eux : « sponsored ugc » ou « nofollow ugc » pour qualifier, avec plus de précisions, la nature du lien.

Quels changements pour le SEO ?

Google s’est montré assez flou quant à l’existence des conséquences encourues sur la non-utilisation de ces nouveaux attributs. Toujours est-il qu’il n’est pas utile de modifier les liens déjà existants sur vos sites ni de partir à la recherche des liens semés sur la Toile pour les besoins de vos campagnes de Netlinking. Comme il n’est pas obligatoire non plus d’avoir recours à ces attributs dans la création de vos nouveaux liens.

Le vrai changement interviendra dès le 1er mars 2020 où l’utilisation de l’attribut « nofollow » sera modifié. La différence tiendra dans la lecture qu’en fera désormais Google. Là où auparavant, vous lui imposiez la directive de ne pas suivre votre lien, le moteur de recherche l’assimilera désormais comme un indice. Google pourra suivre ou non le lien pour transmettre du jus et pour le crawl.

Beaucoup de questions tournent toujours autour de ces nouveaux attributs de liens. Quel impact auront-ils vraiment ? Google privilégiera-t-il les bons élèves ? Faudra-t-il vraiment les utiliser ou au contraire, auront-ils un rôle complètement anecdotique ? Beaucoup de questions en suspens pour le moment qui trouveront  sans doute réponses dans les mois à venir.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]