+33 (0) 3 20 74 03 24

La technologie de recherche vocale offre aux entreprises de nombreuses possibilités et opportunités de se positionner dans les résultats de recherches vocales. Mais quelles sont les recommandations à ne pas omettre pour optimiser vos contenus pour la recherche vocale ?

Qu’est-ce que le SEO Vocal ?

Définition :

La recherche vocale est l’action que vous allez mener lorsque vous allez faire une requête à haute voix sur les téléphones et autres appareils mobiles, disposant d’applications correspondantes et de systèmes spécialement conçus à cet effet. Le SEO Vocal se réfère à l’optimisation du contenu pour la recherche vocale, afin qu’il puisse être lu par les assistants des appareils mobiles.

Agence SEO VocalQuelle est l’importance de la recherche vocale pour les stratégies marketing actuelles ?

Les experts soulignent régulièrement que la technologie autour de la recherche vocale est encore immature et à ses débuts. Le potentiel de ce canal n’étant pas encore connu globalement par les entreprise. Cependant, nous sommes convaincu par l’importance de la recherche vocale et de son impact, il est important de penser très tôt au référencement vocal pour ne pas prendre le train en marche trop tard.

Si l’on regarde de plus près les études des dernières années, la recherche vocale devrait devenir l’une des technologies en ligne les plus importantes de toutes.

Plus de la moitié des utilisateurs utilisent des haut-parleurs pour effectuer des recherches sur Internet, pour écouter de la musique ou pour appeler leurs proches. 33% se souviennent de leurs rendez-vous grâce à ce support et n’hésite pas à l’intégrer dans leur vie quotidienne. La pertinence de la commande vocale ou de la recherche vocale, pour les entreprises, va dépendre de la localisation et de l’intention de l’utilisateur à un instant T.

Selon une enquête menée par Stone Temple Consulting, les utilisateurs utilisent de plus en plus la recherche vocale en public et de moins en moins seuls. La commande vocale en public est pratiquée par 20 à 30 % des utilisateurs – et la tendance est à la hausse. Que ce soit au travail, à la salle de sport ou lors d’un achat en ligne : la commande vocale est utilisée par beaucoup comme une méthode de communication simple et rapide avec un smartphone. 70 % des personnes interrogées estiment que la recherche vocale et l’utilisation d’assistants vocaux sont satisfaisantes et très bonnes. Le principal avantage est la facilité d’utilisation et l’efficacité. Comscore, une société de statistiques américaine, prévoit qu’une recherche sur Internet sur deux se fera par recherche vocale d’ici 2020.

Qui est l’utilisateur « type » de la recherche vocale ?

Selon une étude réalisée par eMarketer, les acheteurs moyens d’un haut-parleur intelligent sont généralement des personnes âgées ayant les moyens. Mais d’autres groupes d’âge s’intéressent aussi de plus en plus à la question.

Cette tendance continuera de se renforcer au cours des prochaines années. Statista prévoit que les ventes totales d’assistants vocaux vont plus que tripler entre 2017 et 2022. Le battage publicitaire semble tout à fait justifié, même si les ventes sont loin d’être comparables à celles des smartphones. Alors qu’en 2017, le chiffre d’affaires des haut-parleurs intelligents s’élevait à 1,5 milliard de dollars, celui des smartphones s’élevait à un peu moins de 440 milliards de dollars. Cependant, la tendance dans la recherche vocale est toute tracée. Statista prévoit plus de 1,8 milliard d’utilisateurs d’assistants numériques d’ici 2021.

Les habitudes d’utilisation sont déterminantes

Toutefois, il est crucial de faire la distinction entre les différents modes d’utilisation. L’utilisation est-elle une recherche ou une commande vocale ? Seul une recherche est pertinente pour les experts SEO.
Bien que les requêtes deviennent de plus en plus précises et transactionnelles, les assistants linguistiques ont surtout été utilisés au cours de l’année écoulée, selon un sondage réalisé par Yext pour :

  • jouer de la musique (40 %),
  • répondre aux questions sur les connaissances (39 %),
  • prédire le temps qu’il fera (38 %),
  • configurer les fonctions de rappel (31%)

Ce n’est qu’alors que les sujets les plus pertinents pour les experts en référencement suivent, tels que :

  • renseignements sur l’entreprise (21 %),
  • achats en ligne (16%)
  • et des commandes de repas en ligne (13 %).

« Ok Google, où est le supermarché le plus proche ? » – Focus sur la recherche locale

Surtout les recherches locales seront très intéressantes pour les spécialistes du marketing, parce qu’elles sont très transactionnelles. Des demandes comme « Ok Google, où est le restaurant italien le plus proche » ne sont plus une rareté.

Cependant, les entreprises doivent s’adapter aux différents assistants virtuels. Alors que l’assistant de Google utilise principalement sa propre plate-forme Google My Business pour les recherches en langue locale, Alexa utilise de plus en plus les évaluations sur des portails tels que TripAdvisor ou Yelp. Il est donc d’autant plus important de tenir à jour les adresses et les coordonnées des entreprises sur tous les principaux portails.

Bing en tant que concurrent sérieux

Tout aussi intéressant est le concurrent Microsoft avec son moteur de recherche Bing. Bien que le moteur de recherche figure dans le classement immédiatement après Google, il existe toujours un écart important entre les deux moteurs de recherche. Bing est donc encore négligé par beaucoup.

Les résultats de recherche sur Google s’affichent généralement aussi dans Bing, mais il n’y a aucune garantie. Le fait qu’une quantité supérieure à la moyenne de fausses données d’entreprise soit stockée dans Bing est particulièrement critique. En particulier, les fausses localisations se distinguent. Si des clients, potentiels ou existants, trouvent de telles informations, l’expérience client peut en souffrir si, par exemple, le client se trouve au mauvais endroit ou devant une porte verrouillée.

En conjonction avec la recherche vocale, cependant, Bing gagne en importance. Pour réduire l’avantage concurrentiel de Google, les résultats des recherches effectuées par d’autres assistants linguistiques que Google sont basés sur le moteur de recherche Bing. Avec la pertinence croissante des recherches linguistiques, Bing devrait être intégré dans l’optimisation des moteurs de recherche afin d’obtenir un classement approprié dans le résultat de recherche.

Agence SEO Open LinkingVoice Search SEA : Comment fonctionne la publicité avec la voix ?

Google n’offre pratiquement aucune réponse aux requêtes de recherche transactionnelle telles que

  • Qui est le vainqueur du test machine à laver ?
  • Où puis-je acheter des chaussures bon marché ?

Un conflit d’intérêts est perceptible ici : Après tout, le moteur de recherche gagne de l’argent en plaçant plusieurs annonces pour un mot-clé via AdWords.

Mais le placement d’annonces Audible Ads serait très peu convivial. L’utilisateur n’aurait pas la possibilité d’éviter la publicité si elle était diffusée par le dispositif vocal comme la publicité radio avant la réponse souhaitée.

Alexa a un net avantage dans la recherche vocale transactionnelle grâce à sa connexion à la boutique Amazon, puisque Google ralentit dans ce segment en raison de son propre modèle économique et qu’aucune solution claire n’est encore visible – du moins pour le moment ; la publicité prévaudra également dans ce canal.

Les exigences en matière de publicité ne cessent d’augmenter

Il doit en fait être pertinent pour l’utilisation de la recherche vocale. Les perturbations de l’expérience de l’utilisateur sont beaucoup plus importantes dans le domaine auditif que dans tous les autres canaux courants. Les annonces peuvent être « tricotées » de manière organique au cours d’une conversation ; le contenu payant peut être déclenché d’une part par des suggestions de l’assistant Google et d’autre part automatiquement joué comme deuxième ou troisième réponse – selon la proximité de la question à un besoin transactionnel et sans apparaître trop publicitaire. La recherche vocale aidera certainement à rendre les enregistrements des groupes cibles plus complexes pour les clients d’AdWords et affectera le placement des publicités sur d’autres canaux.

Recherche vocale informationnelle : Comment bien faire ?

Dans quelle mesure les requêtes de recherche informationnelle fonctionnent-elles bien avec la recherche vocale ? Avant tout, des réponses courtes et concises, aussi proches que possible du besoin d’information de l’utilisateur. Les résultats de recherche les plus fréquemment obtenus dans la recherche vocale sont les zones de réponse directe, qui sont énumérées en premier dans les SERP de bureau.

Cependant, Google s’écarte parfois de cette sélection pour se rabattre sur un texte de définition Wikipédia. En général, Wikipedia semble servir de sauvegarde pour la recherche vocale, même si l’article correspondant est classé cinquième ou même plus bas. Pourquoi est-ce que c’est comme ça ?

Souvent, le texte de Wikipédia est mieux structuré et l’URL mieux marquée ; la réponse semble plus pertinente au mot parlé du point de vue de Google que le texte dans la zone de réponse. Mais d’autres sources, qui ne se trouvent ni dans la boîte de réponse ni sur Wikipédia, sont parfois préférées si le segment de texte correspondant peut mieux répondre à la question de l’utilisateur du point de vue de Google.

Important à noter :

La parole est perçue différemment par l’utilisateur que l’écrit.
Le libellé doit répondre aux attentes auditives de l’utilisateur.

La combinaison du contenu numérique et de la langue dans l’espace hors ligne (c’est-à-dire le son) conduit à un mélange intéressant : la fonctionnalité et le sentiment linguistique doivent fonctionner de la même manière pour l’utilisateur ; le simple transfert des données est soudainement élevé à un niveau de relation socioculturelle.

Le contenu n’est plus seulement du texte, mais de la voix, de la vitesse, de l’intonation – une constellation, et en somme une connotation. Plus que jamais, la machine doit maîtriser l’empathie artificielle avec l’être humain pour que la recherche du langage soit adaptée au quotidien et ne s’adresse pas seulement à l’utilisateur dans son rôle.

Comment optimiser le contenu pour la recherche vocale ?

L’objectif précédent de tous les optimiseurs de moteur de recherche de bureau était sur des termes à court terme avec un volume de recherche élevé. Toutefois, il faut repenser les choses si l’on veut que les sites Web et le contenu soient également perceptibles pour la recherche vocale. L’utilisateur et le client potentiel effectueront de plus en plus de demandes de renseignements à la queue longue, en même temps qu’une commande vocale accrue.

Le client demande des solutions d’une manière différente et plus détaillée s’il articule la question avec sa voix et n’a pas seulement besoin d’écrire. Grâce à l’utilisation de sa voix, il est plus conscient de lui-même dans la recherche de la voix : sa conception sociale de soi est inévitablement transférée par la commande vocale à la manipulation de la machine. La recherche d’information est émotionnalisée et personnalisée. Les entreprises doivent donc se demander comment leurs groupes cibles pensent et se distinguent sémantiquement.

Approches d’optimisations du SEO Vocal ?

fournir une version mobile optimisée du site web
Structurez les données avec Schema.org, utilisez le format JSON-LD si nécessaire, afin que le moteur de recherche puisse rapidement lire et analyser les données.
Utilisez des extraits qui n’interfèrent pas avec le flux naturel de la parole.

De mots-clés classiques à des mots-clés à longue traîne

Tout d’abord, il devrait être clair que les demandes basées sur la voix sont toujours effectuées via des appareils mobiles. En conséquence, votre site web doit avoir une version mobile optimisée. Même si la recherche vocale est principalement utilisée avec des extraits en vedette comme réponse, il y a toujours la possibilité pour l’utilisateur d’avoir un regard plus approfondi sur le site web via le lien. Cette expérience utilisateur ne doit pas être mise en danger à ce stade par l’absence d’une version mobile. Sinon, soit le premier et unique contact au point de contact avec le client, soit même la fidélité du client peut être donnée.

L’utilisateur n’est pas conscient du rôle joué par la structure des données lorsqu’il effectue des recherches. Mais d’un point de vue SEO il y a un point de friction ici. Fondamentalement, les données doivent être structurées de façon à ce que les moteurs de recherche comme Google puissent lire et analyser rapidement les données, afin que le moteur de recherche puisse attribuer quelle information répond à quelles questions. Google lui-même recommande un balisage avec Schema.org et préfère le format JSON-LD. Il est logique de l’intégrer dans le site Web. Une seule erreur dans le code peut entraîner l’invalidation de l’enregistrement complet. La vérification du code ne doit donc pas être négligée.

En outre, l’optimisation psycholinguistique jouera un rôle de plus en plus important. Comprendre le client : Cela signifie aussi parler littéralement la langue du client afin non seulement de fournir des informations, mais aussi de les compléter sur le plan émotionnel et connotatif. L’anticipation et la connotation jouent un rôle particulièrement important avec les mots parlés – autrement les réponses ne ressemblent qu’à des textes, mais pas à une valeur ajoutée (aussi bon que soit le texte). Le client se souviendra subjectivement des réponses qui ont enrichi le cours de la conversation.

L’intention de recherche présentées comme un rôle clé

Les extraits en vedette représentent une autre approche d’optimisation. Google essaie de répondre à des requêtes de recherche verbale avec des phrases entières lues à haute voix. Ceux-ci proviennent généralement de ce que l’on appelle des snippets en vedette, qui à leur tour sont situés sur la « position zéro », c’est-à-dire le premier chiffre des résultats de la recherche.

Le but est de donner à l’utilisateur une réponse précise et courte à sa requête de recherche, sans l’obliger à visiter un site Web ou à le lire laborieusement. Afin de préparer une entreprise à la recherche vocale, ces extraits doivent être intégrés au site Web dans le cadre de l’optimisation pour les moteurs de recherche.

Les extraits en vedette indiquent clairement une tendance dans la recherche sur Internet. Dans notre monde de plus en plus rapide, l’utilisateur ne veut plus les 10 meilleurs résultats de sa recherche, mais la réponse la plus appropriée, la meilleure – Position Zéro. Sur les appareils mobiles en particulier, les assistants linguistiques ne donnent que l’extrait en question avec un lien comme réponse.

La recherche de la Position zéro

La position Zéro suscite un grand intérêt de la part des entrepreneurs. Mais à quels critères devez-vous satisfaire pour être en tête du classement ?

Bien sûr, les critères sont un secret bien gardé. Cependant, Google révèle quelques-uns des points décisifs. Par exemple, l’algorithme établit une distinction entre les directives techniques et de contenu, la création de sites Web et les données structurelles. C’est recommandé :

Ne marquez que les points les plus importants et marquez-les avec le balisage, afin que Google puisse rapidement identifier les faits pertinents. Chaque éditeur doit veiller à marquer les zones qui conviennent particulièrement à la synthèse vocale.
Encore plus pertinents sont les titres précis qui donnent au lecteur une description exacte de ce à quoi il doit s’attendre dans le paragraphe suivant.
Google souligne également que les réponses aux recherches linguistiques doivent être aussi brèves et concises que possible. Par exemple, les sections ne devraient pas dépasser deux ou trois phrases ou 20 à 30 secondes.

Diverses études ont également montré que le temps de chargement de la page Web affichée en tant que résultat de recherche est nettement plus rapide que la moyenne des sites Web.
Pendant ce temps, Google inclut également des documents PDF et des tweets dans les snippets présentés. Cela signifie que même les livres blancs peuvent prendre la position Zéro et attirer l’attention de l’utilisateur sur leur propre contenu.

Le fait que Featured Snippets est un processus d’intégration devient également clair. Il ne faut pas se croire dans la position Zéro. Google aime tester certains classements. Si vous étiez peut-être sur la position zéro, vous pourriez aussi bien la perdre à nouveau. Cela signifie que le contenu était initialement bon, mais qu’il a été progressivement surenchéri par d’autres sites. Dans ce cas, le contenu doit être optimisé encore et encore.

Malgré tout, nous sommes dans une phase de bouleversement. De nombreux tests sont en cours pour déterminer comment utiliser et optimiser au mieux et le plus efficacement possible la recherche vocale. Il est très probable que des paramètres individuels soient encore modifiés ou même ajoutés complètement nouveaux. Cependant, les facteurs connus vont déjà dans la bonne direction et les valeurs de Google Assistant.

Penser votre chemin dans l’esprit de vos clients était un must avant même que la voix de recherche ne soit développée. Il s’agit maintenant d’ouvrir toutes les questions à l’avance afin d’intégrer ou de concrétiser des réponses sur mesure dans le contenu du site. Une fois que le contenu des questions prédominantes a été développé, un « balisage vocal » a lieu.

Créer la condition préalable : Microdonnée Speakable

Il est important que l’information sur le site Web et en particulier dans le snippet peut facilement être lu à haute voix. C’est exactement ce que l’assistant linguistique devrait faire à l’avenir. Le choix des mots et des langues doit se rapprocher le plus possible de la langue et du flux naturel de la langue. Les tactiques telles que le bourrage de mots-clés devraient être évitées.

Vous pouvez imaginer le balisage « Speakable » un peu comme la Meta Description pour le Google Assistant. La longueur recommandée de Google est différente. Alors que Google recommande un maximum de 160 caractères (environ une phrase plus longue) pour une méta description, les sections audio peuvent comporter deux ou trois phrases.

Le contenu suivant convient comme contenu speakable :

  • Heures d’ouverture, lieux ou contenu généralement local
  • FAQ pour répondre aux questions les plus fréquemment posées de manière groupée
  • Définition des termes techniques

Les Snippets en vedette ont aussi leurs inconvénients. En raison des réponses très précises, la recherche vocale est généralement terminée après la lecture de l’extrait en vedette. Un gros problème pour les entreprises car le point de contact avec le client est limité à un seul moment. Il est donc d’autant plus important de s’occuper des prochaines étapes.
La gestion des attentes est en demande ici. Comment l’entreprise peut-elle garantir au client potentiel l’expérience utilisateur la plus agréable et la plus fluide possible ?

Conclusion

Le nouveau moteur de recherche s’appelle « Voice », le système qui le sous-tend est d’une importance secondaire à long terme – même si Google domine les requêtes de recherche informationnelle et Amazon les requêtes de recherche transactionnelle. L’utilisation réelle et individuelle dépend toujours de la constellation « appareil et intention de l’utilisateur ». La constante centrale de toutes les tendances semble être la proximité croissante entre les entreprises et les utilisateurs dans la vie quotidienne.

Après tout, la publicité et le contenu de marque devront répondre encore plus fortement à la demande de pertinence adaptée à l’usage quotidien afin d’être joués dans la recherche vocale et non bloqués.