+33 (0) 3 20 74 03 24

Le trafic naturel conditionne souvent la réussite d’une activité en ligne. La perte brutale de visiteurs entraînera la baisse des revenus (ventes réalisées, leads générés) jusqu’à la fermeture du site s’il n’est plus rentable. Si votre site connaît une chute soudaine de trafic c’est parce que vous ne respectez pas les bonnes pratiques SEO et c’est pour cela que vous venez peut-être de subir une pénalité de la part des moteurs de recherche.

Cet article vous aidera à confirmer, ou infirmer, que votre site a fait l’objet d’une pénalité ou d’un filtre algorithmique. Nous détaillerons ces deux cas et nous vous apporterons des solutions afin de corriger le tir en cas de sanction.

Gagner en visibilité dans les moteurs de recherche est de plus en plus difficile malgré l’adoption des recommandations SEO. Le géant américain délivre pourtant des conseils précieux à respecter pour aider les robots à trouver, interpréter et classer vos pages sur la toile. Vagues et parfois floues, ces directives en matière de référencement sont sujettes à de nombreuses interprétations de la part des référenceurs. Le cœur du problème est de savoir à partir de quel moment votre optimisation sera considérée comme de la « sur-optimisation » et vous desservira !

Si vous constatez une baisse de trafic depuis vos outils de mesures, il vous faudra en trouver la cause. L’assiduité envers les guidelines ne vous garantira pas d’être hors de portée d’une sanction manuelle ou d’un filtre algorithmique. Mais quelles sont les différences entre une pénalité et un filtre ?

Sanction manuelle

Les équipes anti-spam de Google prennent manuellement des sanctions à l’égard des sites qu’ils jugent non respectueux des bonnes pratiques. En 2018, Google a ainsi généré plus de 186 millions de messages pour « spam » à l’intention des propriétaires de site Web.

Comment savoir si mon site a fait l’objet d’une sanction manuelle ?

Ces messages sont accessibles dans l’outil Search Console. Vous aurez la possibilité de répondre à ces sanctions par la demande de réexamen. A votre charge de corriger le ou les reproches mentionnés avant d’en avertir les équipes de Google. Veillez à ce que les problèmes soient corrigés avant de procéder à la demande de réexamen… Vous devrez ensuite attendre quelques jours pour que les équipes lèvent, ou non, l’action manuelle pour cause de spam.

Pénalité Google Search Console

Les sanctions manuelles intéressent une ou plusieurs pages du site. Vous retrouverez dans la Search Console de Google un listing des modifications à faire ainsi que les pages concernées.

Google répertorie l’ensemble des pratiques pouvant entraîner une action manuelle dans son centre d’aide aux webmasters. Ces pénalités sont surtout relatives à des abus en matière d’échanges de liens. La qualité de vos backlinks a des répercutions sur votre référencement.

Quels sont les effets d’une sanction manuelle ?

Ne prenez pas à la légère ces actions qui causent dans le « meilleur des cas » une rétrogradation des pages de votre site sur Google ou alors la désindexation totale de vos pages du moteur de recherche.

Si vous ne voyez aucune notification d’avertissement, c’est que la baisse de trafic s’explique peut-être par un simple filtre algorithmique…

Filtre algorithmique

L’algorithme de Google est en évolution permanente et chaque nouvelle mise à jour modifie le classement des sites dans les SERPs. On observe une certaine corrélation entre une baisse, ou hausse de trafic en fonction des dates de mises à jour de l’algorithme, c’est pourquoi nous parlons de filtre algorithmique. Ce-dernier ne touche pas un seul site mais s’adresse généralement à une thématique ou typologie de sites et pourra faire lieu d’un rééquilibrage les mois suivants. Il n’est pas possible d’en identifier la trace dans la Search Console et c’est pourquoi nous ne pouvons qu’émettre une hypothèse une date de mise à jour de l’algorithmique et une baisse (ou augmentation) de trafic à un instant donné. Si vous arrivez à établir un lien entre votre évolution de trafic et la mise à jour de l’algorithme, c’est que Google est passé par là…

Bien connaître les dates des mises à jour vous apportera des éléments de réponse pour comprendre les évolutions de trafic depuis Google :

Florida 2 – Mars 2019

Mise à jour du cœur de l’algorithme qui a entraîné une baisse ou progression de trafic pour de nombreux sites. Une chute de trafic sur une page ne veut pas forcément dire que son contenu est jugé comme moins bon. Florida 2 a pour effet de récompenser des pages qui étaient auparavant « sous-récompensées » par l’algorithme et inversement pour les pages dont le trafic avait augmenté un an auparavant lors d’une précédente mise à jour.

Medic Update – Aout 2018

Comme son nom l’indique, la Medic Update touche majoritairement les sites dans le domaine de la santé mais aussi et plus largement les pages YMYL. Cette mise à jour pénalise les pages où le critère d’autorité n’est pas respecté.

Medic Update Google

Un blog médical où les contenus sont signés par des médecins aura autorité face à un blog santé où les rédacteurs ne sont pas diplômés pour les mêmes sujets. Travailler les critères Google EAT est un bon remède pour récupérer du trafic perdu.

Penguin – Avril 2012

La vocation de cette mise à jour Penguin était de pénaliser les sites de mauvaise qualité. Google s’est attaqué aux sites qui tentaient de manipuler l’algorithme en utilisant des pratiques Black Hat SEO (spamdexing, keyword stuffing). Surveillez les backlinks de votre site et assurez-vous un référencement le plus « naturel » possible afin d’éviter toute sanction !

Panda – Février 2011

Plusieurs sites furent impactés lors du déploiement de Google Panda; Les fermes et agrégateurs de contenus, forums et comparateurs de prix. L’objectif était d’accorder plus de pouvoir au contenu d’origine et de pénaliser lourdement les pratiques des « scrapers ».

Nous évoquons volontairement les mises à jour les plus importantes de l’algorithme du moteur de recherche car il en existe des centaines chaque année… Afin d’approfondir votre analyse et mettre en évidence vos évolutions de trafic vous retrouverez l’ensemble des updates sur Moz.com. Il n’y a pas que des perdants aux changements d’algorithmes. En effet, vous aurez peut-être la chance de relever une augmentation de trafic au changement d’algorithme !

Comment éviter une pénalité Google ?

Pour conclure, voici quelques conseils pour parfaire votre SEO et échapper aux pénalités :

  • Gardez à l’esprit que Google organise et hiérarchise le contenu de manière évidente sur le Web afin de répondre avec précision aux requêtes des internautes.
  • Référez-vous aux guidelines pour éviter toute action manuelle et pénalité algorithmique.
  • Variez vos sources de trafic pour ne pas être « trop » dépendant du SEO.
  • Soignez votre netlinking et vos ancres de liens.
  • Rédigez toujours un contenu unique !
  • Répondez aux questions des internautes de manière naturelle et sans sur-optimisation.

Vous n’avez pas fait l’objet d’une pénalité et votre nombre de visiteurs stagne ou baisse encore ? Contactez-nous pour augmenter votre trafic !

[Total : 0   Moyenne : 0/5]